Pourquoi faire confiance à un expert-comptable ?

Pourquoi faire confiance à un expert-comptable ?

5 janvier 2023 0 Par Zozo

La comptabilité est une tâche importante mais aussi difficile. Pour cette raison, de nombreux entrepreneurs ont décidé de confier cette tâche à un comptable. En fait, la question suivante se pose : est-il obligatoire d’engager un comptable ? Certes, il ne s’agit pas d’une obligation légale.
Toutefois, cela devient obligatoire par les différentes missions en comptabilité. Dans cet article nous allons essayer de comprendre les devoirs d’un comptable afin de mieux répondre à cette question.

Les principales missions d’un comptable

Le comptable a à la fois un rôle majeur et un rôle mineur au sein de l’entreprise, mais avant d’apprendre à le connaître, il est important de se focaliser sur quelques points clés sur cette profession.

Ce que vous devez savoir sur les comptables

Tous ne sont pas experts-comptables. Ce sont des professionnels indépendants et comme tous les autres, l’expert-comptable statutaire doit être inscrit dans un registre régulier réglementé par la loi. Cela leur donne la qualité professionnelle. Un comptable agréé a un travail difficile dans toute entreprise, ce qui signifie qu’il doit avoir une expertise suffisante pour intervenir.

Le commissaire aux comptes intervient dans sa fonction dans toutes les tâches liées à la comptabilité. Il contrôle, régule, détermine et surtout assure l’exactitude du compte client entreprise, des comptes annuels propres de l’entreprise ainsi que des relations fiscales. En bref, le travail du comptable se concentre sur la maîtrise parfaite et la bonne gestion des  comptes de l’entreprise avec tous les autres acteurs productifs et gouvernementaux.

La tâche principale d’un comptable

Avoir un comptable est bénéfique au bon fonctionnement d’une entreprise. Il sera toujours utile en toutes circonstances. De plus, les tâches d’un comptable sont très nombreuses.

Dans un premier temps, un expert comptable Ixelles intervient dans la constitution ou le lancement de l’entreprise. Pour démarrer l’activité de l’entreprise, on a besoin d’un comptable pour assurer la régulation des comptes. Son intervention est à souhaiter lors de la dissolution et de la liquidation d’une société ou d’une entreprise.

Deuxièmement, le commissaire aux comptes est seul responsable et compétent pour la présentation des états financiers. Par conséquent, chaque année, une entreprise doit préparer un bilan et un compte de résultat pour l’année en cours. Ces états financiers sont nécessaires à la fois à l’entreprise et à l’État.

L’auditeur doit effectuer cette deuxième tâche de manière régulière, licite et transparente afin de recevoir un certificat. Le certificat atteste de la transparence et de la loyauté du commissaire aux comptes envers l’entreprise. Dans l’exercice de ses fonctions, le comptable ne doit commettre aucune anomalie. Les factures et la réalité doivent correspondre, il ne doit pas y avoir d’informations comptables ou même financières insuffisantes ou trompeuses dans les comptes annuels de l’entreprise.

Il appartient à chaque auditeur de vérifier cette exactitude et cette cohérence. Grâce à des fonctions qui lui sont confiées, on peut dire que la vie de l’entreprise est entre les mains du comptable. Une simple erreur dans les états financiers peut mettre l’ensemble de l’entreprise dans une défaite totale.

Enfin, le comptable effectue la saisie comptable. Elle consiste à rassembler dans un journal comptable l’ensemble des recettes et comptes financiers de l’entreprise. Les journaux sont créés avec précision et chronologiquement.

La tenue de la comptabilité est considérée comme la tâche principale de l’auditeur. Toutes les transactions financières de l’entreprise doivent être enregistrées dans les journaux de l’entreprise.

En ce qui concerne les comptes annuels, le commissaire aux comptes établit manuellement les journaux de la société.

Les fonctions annexes d’un comptable

En plus des tâches principales mentionnées ci-dessus, l’auditeur doit également effectuer des tâches secondaires dans quatre domaines différents.

Dans le domaine social et fiscal

D’une part, le comptable est chargé d’établir les contrats de travail, les fiches de paie ou encore les déclarations sociales de chaque salarié de l’entreprise.

En revanche, dans le domaine fiscal, l’entreprise doit s’acquitter de redevances liées au service de l’entreprise, comme la TVA, mais aussi sur la CVAE ou la contribution à la valeur ajoutée de l’entreprise. C’est une obligation d’une entreprise envers l’État, elle doit donc s’y conformer légalement.

Un traité juridique et économique

D’un point de vue juridique, le comptable a deux fonctions importantes. Il rédige le procès-verbal de l’assemblée générale. C’est très utile pour changer le statut de l’entreprise.

L’auditeur peut prodiguer des conseils sur l’optimisation fiscale et la création d’un tableau de bord à moindre coût.